Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Projet d’immigration au Québec : du rêve à la réalité

On a tous vu des reportages ou des articles qui parlent de personnes, seules ou en famille, ayant décidé un jour de partir vivre à l’autre bout du monde, et puis il y a cette province qui se nomme le Québec. Cette dernière attire chaque année environ 50 000 personnes issues de l’immigration. Pour plusieurs, elle représente un idéal de vie et on y parle français, car, on va être honnête, partir représente un défi en soi, donc, changer de langue est une étape supplémentaire. 

Ce que je vous raconte, c’est notre histoire. Un jour, on se dit “allez go on se lance!!”, et là, commence le périple des papiers et son lot d’abréviations: VTM, PVT, jeune pro, CAQ, EIMT, CSQ et j’en passe. On comprend alors que ce ne sera pas un long fleuve tranquille et que venir vivre ici ça se mérite! 

Mais bon, on ne baisse pas les bras, on découvre les missions de recrutement organisées par différents organismes.

Ces différents organismes ont pour but de diminuer le manque de main-d’œuvre. Car, imaginez-vous que le Québec est en pénurie de main-d’œuvre, chose qui nous semble invraisemblable alors que chez nous, le taux de chômage ne cesse d’augmenter.

Alors on consulte les offres et BINGO, ils cherchent dans le domaine de mon conjoint ‘’l’informatique’’ alors pourquoi pas tenter notre chance?

Inscription faite, CV envoyé, on attend, le temps passe et les sélections approchent. 

Le courriel tombe, il est convoqué en entrevue par 3 entreprises! 

Le jour J arrive, direction Paris pour rencontrer les entreprises qui cherchent leurs fameuses licornes. À l’arrivée sur place, mon conjoint se rend bien compte qu’il n’est pas le seul à rêver à l’exode et que la concurrence va être rude. Les entretiens se passent et la journée avance. Une fois cette énorme journée terminée, il est brûlé. Un seul scénario se déroule dans sa tête pendant qu’il est dans le train. “j’ai fait de mon mieux on verra bien”.

 C’était sans s’imaginer que les choses allaient aller TRÈS TRÈS TRÈS vite puisque quelques heures plus tard les secondes entrevues techniques se sont organisées, puis viennent les offres d’emploi.

Ce n’est plus une blague ou un rêve, notre projet prend du sens. L’ascenseur émotionnel est à son plus haut, les questions arrivent par centaine, la première: On y va ou pas???? MAIS OUI BIEN SUR QUE OUI !!

Mais, comment choisir l’entreprise à qui confier la suite de notre vie? 

On doit se l’avouer, culturellement les choses sont différentes quand on parle d’une aussi grande distance. Une offre d’emploi par courriel, une entreprise que l’on ne connaît pas vraiment, une montagne de documents administratifs, un salaire que l’on compare à quoi et comment? À quoi ressemble le coût de la vie, des impôts, du logement? 

Bref, on se retrouve un peu perdu et puis on cherche sur internet, mais malheureusement, cela ne fait que nous créer encore plus de questions.

Finalement, on se fie à notre instinct, mon conjoint a eu un coup de cœur pour une entreprise. La personne avec qui il a passé les entretiens lui a expliqué beaucoup de choses, ses valeurs semblent être proches des nôtres et celles de l’entreprise aussi. Il finit par accepter! 

L’aventure commence!!

Les documents sont complétés, le processus est en route, il ne reste qu’à l’annoncer à la famille et aux amis (finalement pas la partie la plus simple, laissez moi vous le dire), mais ils finissent par comprendre que nous cherchons à voir si l’herbe est plus verte ailleurs et puis comme l’expression le dit, celui qui ne tente rien n’a rien. 

Le processus est long, mais nous finissons par avoir l’autorisation de venir nous installer au Québec et plus précisément à Québec. Nous vendons 90% de notre vie et partons avec 6 valises remplies avec le minimum.

Alors oui l’aventure peut paraître longue et compliquée, mais elle est réalisable, il vous suffit de choisir l’entreprise avec qui vous vous sentez en confiance et qui a une expérience dans le recrutement international.

Car la situation de chacun est différente, chaque dossier a sa particularité et avoir en face de vous une personne compétente, disponible et à l’écoute peut faire toute la différence dans la réussite de votre projet.

Un projet réussi est aussi un projet préparé, alors documentez-vous, lisez, regardez des reportages, partagez votre expérience sur les différents groupes de discussion et vous verrez que l’hiver québécois est plus chaud qu’on le croirait.

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 30 autres abonnés