Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Bien gérer la croissance rapide de son entreprise? Facile! 

Adaptation numérique, recrutement de compétences, c’est généralement avec les problèmes humains que se butent souvent les entreprises vivant une forte croissance. Nous tentons de vous énumérer les pièges à éviter.

Vous vous demandez probablement quels sont les principaux obstacles à la croissance de votre entreprise. Il faut savoir que l’ensemble de vos préoccupations devraient se situer au niveau des ressources humaines. Un bon exemple est que si vous êtes dirigeant d’une entreprise qui est sur le point de passer au stade industriel et que tout va bien sauf au niveau de votre trésorerie. Votre premier réflex serait de partir à la conquête de nouveaux clients.

C’EST À ÉVITER! Vous n’êtes pas confronté à un problème stratégique, mais plutôt de gestion. En fait, ce sont vos employés à l’interne, qui souvent trop passionnés par leur travail, oublient les délais obligatoires et détériorent votre marge. L’idéal se trouve d’avoir une organisation par projet pour permettre la réorientation de l’équipe vers les clients sans oublier le contrôle budgétaire. 

Sachez donc que de prime abord, vous pourrez facilement identifier cinq catégories de problèmes humains au sein de votre entreprise.

Diriger autrement

Une entreprise ne connaitra pas ses limites tant et aussi longtemps que son dirigeant ne cesse d’y croire. Cependant, trois erreurs le guettent.

Le dirigeant ne connait pas ses limites. Le créateur d’entreprise n’est pas un développeur dans l’âme. Dans la Silicon Valley, prêt d’un entrepreneur sur deux quitte son entreprise lors de son entrée en bourse. Le propriétaire se croit “multicompétent” en essayant de pourvoir tous les postes. Dans le but de garder le contrôle. 

Ne pas bien s’entourer comme dirigeant. Il faut être une équipe lorsqu’on crée une boîte. Puisque chacun peut compléter les lacunes de l’autre et que chacun peut apporter son support à l’autre.

Faire évoluer la structure

Pour chaque étape de sa croissance, la société court deux risques. Soit, l’organisation n’évolue pas assez ou elle se complexifie trop, ce qui amène la bureaucratie.

  • Votre société manque de cadre. Sachez que les PME ayant moins de 200 employés, comptent 5% de cadres, contre 7% dans les entreprises de plus de 1000 salariés. Il faut pourtant savoir que les cadres sont généralement source de compétences nouvelles. Ce qui mène l’entreprise vers une bonne croissance.
  • L’entreprise n’a pas de table de bord. Pour un bon fonctionnement, un dirigeant a besoin de tableaux de bord pour prendre son envol. Sinon, il risque de faire du sur place. 
  • Éviter que l’entreprise soit trop familiale. Une dispute familiale pourrait amener l’entreprise vers une perte financière importante si l’un des dirigeants quitte pour de mauvaises raisons. 

Sauvegarder la culture de l’entreprise

L’entreprise est toujours la première victime de son succès. Nous le savons, avec une croissance, l’équipe s’agrandit, on rigole moins et on gère davantage. Essayez autant que possible de garder ce beau problème du côté administratif et évitez de faire descendre les changements organisationnels auprès de vos employés. Il faut donc, que votre culture qui faisait votre charme persiste dans le temps que malgré l’évolution de celle-ci, vos employés vous reconnaissent malgré les années qui passent. 

Faire évoluer les plus anciens

Vos premiers employés ne pourront pas tous tenir le rythme de la croissance pour toujours. Souvent ils s’essoufflent ou ne s’adaptent pas à la l’évolution du métier ou n’ont pas la volonté de prendre les responsabilités de manager. C’est pour cette raison qu’il faut prendre chaque individu séparément et tirer les ficelles sur leurs points forts pour voir ou ils pourraient mieux cadrer. Dans le cas où ils ne cadrent pas nulle part, il faut songer à se séparer.

Il faut savoir qu’en affaire, c’est comme lors de l’achat d’une maison. Il faut être patient sur nos agissements, mais nous devons agir vite lorsqu’il est temps d’apporter des modifications à notre entreprise. 

Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à partager et à en parler. Vous êtes notre gaz!

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 21 autres abonnés