Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Que veulent les développeurs ?

Depuis plusieurs semaines, je me suis mis à recruter pour Ezo. Je me suis souvent heurté à des silences et lorsque les personnes me répondaient, la discussion s’arrêtait sec lorsque je leur demandais s’ils avaient du temps pour un entretien. C’est au même moment que je me suis souvenu que les programmeurs recevaient TROP souvent des messages provenant de recruteurs aux techniques dépassées et impersonnelles.

Il est temps de mettre en écrit ce que les développeurs veulent.

Selon Netguru (acteur important au niveau mondial) pour les meilleurs talents à qui nous offrons déjà un bon salaire, l’intérêt pour le projet proposé se retrouve en tête des critères. En plus de vouloir, pour certains, travailler en télétravail en faisant des langages plaisants.

En plus, le même problème revient toujours: la communication doit bien passer lorsqu’ils ont besoin de se faire entendre. Il est vrai que de faire une demande banale peut devenir vraiment interminable lorsque celle-ci doit passer par quatre départements avant de se faire entendre.

Concrètement, que veulent les analystes logiciels ?

1. Selon l’étude menée, pour plus de 80% des sondés, le salaire n’est pas le critère principal. Cependant, ce n’est pas un aspect à négliger. Lorsqu’ils atteignent un certain niveau d’expertise, ils savent la valeur qu’ils ont sur le marché. Leurs salaires sont acquis, ils tombent donc à la recherche de mandats intéressants. Les développeurs préfèrent un langage amusant et à jour. Cependant, les entreprises ayant déjà investi dans leurs e-infrastructures ne sont pas toutes prêtes à faire un virement aussi coûteux.

Ainsi, pour attirer les programmeurs, plusieurs critères sont importants. En voici un petit résumé.

2.Les développeurs aiment travailler de la maison.

Effectivement, 40% des informaticiens préfèrent travailler de la maison. Ainsi, pour les entreprises, il est préférable de l’intégrer dans ces procédures pour éviter un certain mécontentement. Les recruteurs qui n’offrent pas de possibilités de télétravail se voient donc diminuer leurs pourcentages de réussite.

3.Des avantages, c’est important.

Un autre 40% des développeurs recherchent particulièrement des avantages tel que des formations privées et un bon nombre de vacances établis dès leur embauche. Voici une liste d’exemples répertoriés.

  • Un budget formation et la possibilité d’aller à des conférences de programmeurs.
  • Abonnement à la salle de sport.
  • Passe d’autobus payée.

4. L’image de la marque prime avant tout.

Effectivement, même si les jeunes PME offrent généralement un meilleur rapport de travail. Plus de 15% des développeurs préfèrent aller vers une entreprise ayant un nom reconnu. Principalement pour pouvoir mettre quelque chose de «tape-à-l’œil» sur leurs C.V.

5. JAVA

Même si la demande en rapport à JAVA est en constante augmentation, en 2017, seulement 9% des programmeurs ont récemment appris ce langage et seulement 23% d’entre eux l’utilisent pour coder. (Derrière JavaScript, Ruby et PHP). Pourquoi aussi peu de développeurs utilisent-ils JAVA malgré sa forte popularité ? Est-ce parce qu’il s’agit d’un langage ennuyeux ? À vous de nous le dire.

En terminant, ce que les programmeurs semblent vouloir c’est d’avoir de bons avantages sociaux, travailler de la maison, garder un bon salaire et simplement être sur un projet «tripant». C’est ici que le rôle des recruteurs commence. Soyez unique, soyez précis et surtout, soyez transparent sur ce que l’entreprise peut vraiment offrir à leurs futurs employés.

OUFFF, j’ai soif, payez-moi une bonne bière froide!

Merci de nous suivre, n’hésitez pas à laisser des commentaires et à vous inscrire à notre blogue!

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 13 autres abonnés