Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Recrutement international Ezo

Cette semaine, nous allons entrer en détail dans les processus de recrutement international que nous utilisons chez Ezo. Quelles sont les questions à poser lors de ces entrevues, comment filtrer les différents candidats et surtout, comment faire en sorte de rendre la rencontre le plus agréable possible.  Après tout, nous sommes ici pour avoir du plaisir !

 

Ezo participe actuellement à la plus grande mission de recrutement de son histoire. En effet, nous avons décidé d’intégrer la mission Québec / Monde, en association avec Québec international. En termes de chiffre, celle-ci fut un succès sans précédent. Au total, plus de  7 000 candidats ont été rencontrer et convoquer dans différents domaines. De notre côté en TI, nous avons récolté plus de 4 000 Curriculum vitae en seulement 1 mois. Suite à ce gros volume, nous avons dû ajuster nos méthodes et essayer de nouveaux procédés, que je vous mentionne ci-dessous ! 

 

Tout d’abord, nous devons prendre en considération que l’entreprise ne peut tout simplement pas réaliser 4 000 entrevues en 2 semaines. Nous avons donc fait un premier filtre, qui nous a permis de rencontrer des candidats qui ont les connaissances que recherche Ezo. Notre objectif lors de cette mission est de pouvoir recruter entre 8-12 personnes, qui arriveront au Canada d’ici la fin de l’année 2022. Suivant cette logique et les résultats de nos précédentes missions, nous avons estimé que nous pourrions atteindre nos objectifs de recrutement en rencontrant environ 120 personnes. Bien évidemment, nous recherchons des profils en lien avec les TI, que ce soit des scrums master, des analystes de qualité, des analystes fonctionnels ou même des programmeurs. Le filtre en question a été fait en se basant sur la qualité globale du CV, la langue utilisée, les fautes de français et un rapide survole de l’expérience du candidat.

 

L’entrevue initiale ou la 1re rencontre nous permet de tester le savoir-être du candidat. Nous avons comme philosophie que les compétences peuvent s’apprendre sans problème, si la personne est passionnée par son métier. Cependant, apprendre à être un bon humain, c’est une autre histoire. C’est lors de cette première entrevue que nous discutons avec le candidat et que nous nous posons la question : est-ce qu’il y a un « match » entre sa personnalité et celle dégagée par l’ensemble des gens travaillant avec Ezo ? Nous posons donc des questions sur son parcours jusqu’à aujourd’hui, ce qu’il aimerait retrouver dans une entreprise, ce qu’il aimerait devenir éventuellement autant au niveau personnel que professionnel, ce qui le pousse a participé à un projet d’immigration, etc. Nous essayons d’être le plus humains possible, puisque c’est sur cette valeur même qu’Ezo a été fondé. 

 

Vient ensuite la seconde entrevue, celle où nous testons le savoir-faire du candidat en question. Pour les entrevues à l’international, nous envoyons un défi que nous appelons  » La chasse aux erreurs ». Notre comité d’architecture a créé ce défi, plus simple à faire et demandant moins d’investissement de temps pour les postulants. En gros résumé, c’est un bout de code rempli d’erreur qui ne correspond pas aux bonnes façons de travailler. Le candidat doit trouver les erreurs et nous expliquer sa solution pour régler les différents problèmes. Nous en profitons, par la même occasion, pour refaire un rappel sur les avantages sociaux d’Ezo, le salaire que le candidat désirerait avoir et nous lui demandons certaines questions pour complété son dossier d’immigration et s’assurer que tout soit en ordre. 

 

Les personnes présentes lors de la 2e entrevue vont alors délibérer et prendre une décision, à savoir si nous allons de l’avant ou non avec la candidature. Si jamais nous allons de l’avant, une offre d’emploi est émise et le processus d’immigration se met en marche. Ce processus est assez long, mais nous nous assurons d’accompagner notre nouvel ami du mieux que nous le pouvons ! Après tout, il fait dorénavant partie de notre famille.

 

Pour conclure l’article de cette semaine, la mission a été un grand succès. Nous avons plein de nouvelles personnes provenant de partout à travers le monde qui ont décidé de nous faire confiance et de joindre la grande aventure qu’est Ezo. Encore une fois, merci à tous ! On ne vous le dira jamais assez.

 

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 30 autres abonnés