Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Les différentes bases de l’entrepreneuriat

Les risques

Pendant les premières années d’activité d’une PME, celle-ci peut se retrouver face à plusieurs risques différents pouvant l’emmener à sa perte.

  1. Le manque de liquidité empêche de prendre de l’expansion et de réaliser les projets dans lesquels elle veut s’investir.
  2. L’absence de flexibilité financière, qui se résume à l’incapacité de pouvoir investir son argent aux endroits lui permettant d’en retirer profit.
  3. L’absence de diversification fait en sorte que l’entreprise offre seulement un type de produit ou service. Ce qui fait en sorte que sa clientèle est limitée. Ainsi, elle se ferme aux possibilités qui pourraient lui être bénéfiques dans un futur proche.
  4. La perte de contrôle : Par exemple, si une entreprise comme Samsung sort un nouveau produit et que ces représentants divulguent les modèles à venir, elle pourrait se retrouver avec un problème de brevet et ainsi se retrouver avec des imitations en grande quantité.
  5. La responsabilité du personnel : Si vous allez acheter un ordinateur chez IBM et que les conseillers ne sont pas attachés à la vision de l’entreprise, il se pourrait que l’expérience reçue ne soit pas celle attendue. Ainsi, le message divulgué par ces employés mal formés pourrait se transformer en grand fardeau.

Le financement

Lorsqu’il est temps de demander du financement aux banques pour être en mesure de planifier la mise en place d’un nouveau service ou produit, il faut être en mesure de savoir sa capacité d’emprunt. Ainsi, les actifs (argent, placement, vêtements, meubles, voitures, maison) sont déduits de l’hypothèque pour donner la capacité d’emprunt de l’individu.

Souvent, les jeunes entrepreneurs se font avoir par les chiffres qu’ils reçoivent les premières années. Cependant, il faut savoir faire la différence entre revenu et rentabilité. Il faut savoir que le plus important, est de se retrouver avec une bonne rentabilité. Ainsi, l’entreprise devient lucrative. Pour le savoir, il suffit de prendre les revenus (les ventes de produits ou services) et de les soustraire aux dépenses réalisées par l’entreprise au courant de l’année. Ainsi, il sera possible de savoir si l’année a été profitable ou non.

Pour terminer, maintenant que les défis de l’entrepreneuriat ont été énumérés et que la différence entre le revenu et la rentabilité ont été énumérées, voici une petite liste de financement possible pour votre projet.

  • Crédit commercial
  • Fonds personnels
  • Parents et amis
  • Banques
    • Partenaires essentiels
  • Anges financiers
  • Crowdfunding (consommateurs-actionnaires)

Bref…

En espérant que cette lecture vous ait plu. Pour plus de nouvelles sur le marketing, l’entrepreneuriat et les technologies de l’information, veuillez suivre notre blogue technique à l’adresse suivante : http://blog.ezoqc.com/.

Un coup partit, vous pourriez aussi nous offrir à boire!

Merci et à bientôt.

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 13 autres abonnés