Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Les normes canadiennes de la publicité

Des lois en publicité?

Sur le site de la NCP, il est possible de trouver le Code canadien des normes de la publicité qui permet de déterminer si une publicité est acceptable ou non, selon plusieurs articles. Il y a 14 articles dans ce Code et nous allons les voir plus en détail.

  • 1. Véracité, clarté, exactitude

Une publicité mensongère, trompeuse ou qui omet de divulguer une information. Cet article concerne toutes les publicités qui vont faire de la publicité en vantant les avantages du produit ou du service, sans avoir des données ou des faits prouvant ce qu’ils disent. Par exemple, les cliniques Zéro Gravité ont fait l’utilisation d’une machine de décompression vertébrale, sauf que cette dernière n’a jamais été testée à propos des bénéfices sur la santé.

  • 2. Techniques publicitaires déguisées

Cet article concerne les publicités qui vont cacher qu’elles en sont une. Par exemple, les Youtubers sont très souvent critiqués pour faire des vidéos sur un jeu quelconque sans mentionner que la compagnie du jeu avait payé le Youtuber afin de produire la vidéo. C’est le cas pour Norman (Youtuber), qui avait produit une vidéo musicale sur le jeu Assassin’s Creed sans avoir mentionné que Ubisoft avait commandité. Par la suite, il a ajouté dans la description que la vidéo avait été produite par la compagnie du jeu.

  • 3. Indications de prix

Cet article vise les prix inscrits ou les rabais annoncés qui montre des comparaisons irréalistes ou de faux prix. Par exemple, Lasik MD est une clinique offrant la correction visuelle au laser. Dans la publicité de celle-ci, le prix de l’opération est annoncé à 490$ par oeil, mais pour payer ce montant, il faut avoir un type très précis de correction à effectuer. De plus, comme il est mentionné à l’émission La Facture, il faut se faire opérer les deux yeux afin de bénéficier du 490$ par oeil, donc la facture coûtera au minimum 980$.

  • 4. Appât et substitution

L’article prévient la publicité de ne pas faire croire aux consommateurs qu’ils puissent se procurer le produit ou le service avec des conditions faussées. Il faut indiquer si le produit est en quantité limitée ou qu’il ne peut combler qu’une demande limitée. En effet, certains sites d’achats en ligne ont été accusés de créer de faux rabais afin de faire croire aux consommateurs que le produit était en grande aubaine.

  • 5. Garanties

Les publicités ne peuvent pas faire l’usage des garanties sans que celles-ci possèdent des conditions ou des limites claires et indiquées dans la publicité, ou du moins, y avoir une référence afin de trouver facilement l’information.

  • 6. Publicité comparative

Au Canada, les publicités n’ont pas le droit d’attaquer un produit, un service ou un concurrent en comparant un produit à un autre. Certaines publicités comparatives sont très créatives, mais malheureusement il faut savoir respecter la loi. Coca-Cola et Pepsi sont les deux plus grands concurrents dans le domaine de la boisson gazeuse, donc il est fort probable que vous ayez déjà aperçu plusieurs publicités comparatives des deux géants.

  • 7. Témoignages

Certaines publicités vont faire l’utilisation des témoignages afin d’attirer l’attention des consommateurs. Dans les publicités sur la sécurité routière, il y a parfois des témoignages de personnes ayant eu un accident de la route. Cette utilisation veut sensibiliser les gens à une cause sociale, mais dans le cas d’un produit, les témoignages serviront à donner un argument supplémentaire de consommer ce dernier. Selon le Code canadien des normes de la publicité, les témoignages présents doivent être véritables et doivent refléter l’opinion véritable des gens.

  • 8. Déclarations de professionnels(les) ou de scientifiques

Il est illégal d’altérer des déclarations venant des professionnels ou des scientifiques. En publicité, les arguments présentés ne doivent pas laisser entendre qu’il y a une quelconque recherche ou fondement scientifique derrière ceux-ci, alors que ce n’est pas le cas. Lors d’utilisation d’allégation ou de déclaration scientifique ou d’autorité, celle-ci doit être applicable au contexte canadien, sauf si indication contraire.

  • 9. Imitation

Il est illégal de faire l’utilisation des éléments (textes, slogans, illustrations) d’un concurrent qui peut induire les consommateurs en erreur. Une application de rencontre nommée 3nder a attiré la colère d’un concurrent que la plupart des gens connaissent, Tinder. En effet, Tinder a dénoncé que 3nder pouvait mettre dans l’erreur les gens, car ceux-ci peuvent penser que les deux applications proviennent de la même compagnie. Il y a là, une imitation du « nder » dans le nom du produit.

  • 10. Sécurité

Sauf dans le cas d’une publicité avec motifs éducationnels ou sociaux, il est interdit de faire preuve d’indifférence à la sécurité du public en diffusant des images ou des vidéos montrant des pratiques ou gestes dangereux. Dans une ancienne publicité de la Banque de Montréal, celle-ci présentait des jeunes adoptant une conduite dangereuse au volant d’une voiture. Elle a donc été retirée, car elle peut involontairement influencer des gens à faire pareil que dans la publicité.

  • 11. Superstitions et frayeurs

En publicité, il est illégal de jouer sur les superstitions ou même la peur. Certaines publicités de la SAAQ vont donner une frayeur chez les gens qui regardent, mais dans le cas d’une campagne de publicité sociale, les lois sont différentes.

  • 12. Publicité destinée aux enfants

Les publicités pour enfants sont illégales, car ces derniers peuvent croire à tout et il serait facile pour les compagnies d’avoir de nouvelles ventes. À cause de leur manque d’expérience et leur esprit d’acceptation rapide, il est interdit de présenter des images ou des informations (sur l’ensemble des supports médiatiques) qui peuvent causer un dommage physique, émotif ou moral aux enfants de 13 ans et moins.

Il existe le Code de la publicité radiotélévisée destinée aux enfants.

De plus, il est bien de savoir que la publicité aux enfants est interdite au Québec selon la Loi sur la protection du consommateur.

Dans l’actualité, il y a une demande de recours collectif déposée concernant les jouets pour enfants chez McDonald’s. En effet, les jouets sont considérés comme une publicité pour les enfants, car c’est pour eux un argument solide pour revenir manger chez le géant du fast-food. À suivre…

  • 13. Publicité destinée aux mineurs

Les produits pour les personnes majeures ne doivent pas être annoncés de manière attrayante pour les personnes de moins de 18 ans. De plus, dans les publicités comme celles de la loterie et du tabac, les personnes ne doivent pas avoir l’air d’être âgées sous la barre des 18 ans, mais bien représentées comme des adultes.

  • 14. Descriptions et représentations inacceptables

Il y a 4 points spécifiques à cet article, qui devront être respectés.

« Les publicités ne doivent pas :

(a) tolérer quelque forme de discrimination personnelle que ce soit, y compris la discrimination fondée sur la race, la nationalité ou l’origine ethnique, la religion, l’identité sexuelle, le sexe ou l’orientation sexuelle, l’âge ou un handicap.;

(b) donner l’impression d’exploiter, tolérer ou inciter de manière réaliste à la violence; ni donner l’impression de tolérer ou d’encourager expressément un comportement physiquement violent ou psychologiquement démoralisant; ni encourager expressément ou montrer une indifférence manifeste à l’égard d’un comportement illicite.

(c) déprécier, discréditer ou dénigrer une ou des personnes, groupes de personnes, entreprises, organismes, activités industrielles ou commerciales, professions, entités, produits ou services identifiables ou tenter de les exposer au mépris public ou au ridicule;

(d) miner la dignité humaine, ou afficher une indifférence manifeste à l’égard d’une conduite ou d’attitudes portant atteinte aux bonnes mœurs courantes au sein d’un important segment de la société, ni de les encourager gratuitement et sans raison. »

Finalement, vous saviez qu’il y avait autant de lois avec la NCP?

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 13 autres abonnés