Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Le programmeur : l’homme mythique de la réalité

Qu’est un programmeur, si vous demandez à monsieur tout le monde vous risquez de vous retrouver avec les cliché les plus plates tel que :« C’est une personne qui reste devant son ordinateur toute la journée, qui porte des lunettes et qui a une vie uniquement centrée sur la programmation en plus d’être célibataire. ». Quand vous leur demandez c’est quoi leur travail encore un autre cliché:« Il répare des ordinateurs ou des programmes. » Ou alors ce sont les gens qui vous répondent quand vous avez un bogue sur une application quelconque et que vous lui râlez à la figure, car pour vous, tout est de sa faute. Chaque fois qu’on me demande d’expliquer mon travail, je réponds que je suis la magie qui fait fonctionner son ordinateur avec toutes les facilités que ça apporte.
Bien entendu, je n’ai pas la prétention de faire fonctionner tout un ordinateur, mais juste parfois certaines parties de certains programmes. En d’autres mots, je suis un médecin spécialisé pour les programmes d’ordinateur.

Mythe ou cliché

Pour défaire le mythe ou le cliché, je veux écrire ceci : tous les programmeurs ne se ressemblent pas et souvent, ils se trouvent très loin de ces clichés. Tout comme le monde a évolué, le programmeur a besoin de moins de connaissance brute pour travailler ce qui laisse beaucoup de place à la créativité. Mon idée ici est de démontrer qu’un programmeur pourrait à mon sens être élevé au rang de littéraire voire même de poète. « Pourquoi­ » me demanderez-vous.  La seule chose que je peux vous répondre, c’est que personne d’autre qu’eux même ne peut se comprendre. Il faut dire que même les ordinateurs ne les comprennent pas, ceux-ci ont besoin que les instructions leur soient traduites en binaire (quoi ??). Car un programme est une histoire : Il y au début, une réflexion sur les différents acteurs et sur comment s’agence les rencontrent de ceux-ci. Les péripéties de chaque information avant de se retrouver dans une base de données et d’être retourné aux utilisateurs. Certes, vous pourriez penser que j’exagère mes mots. Mais ce ne sont que mes pensées que je vous partage. Chaque programme doit être écrit avec précision et surtout avec une orthographe irréprochable afin que le système vous comprenne bien. Comme dans un roman sommes toutes.

Mais surtout je veux en venir au point suivant.

Il est important que chaque programmeur se targue d’une certaine dose d’imagination. Le programmeur pour être capable de visualiser tout ce que son programme réalise. Il doit s’armer d’une imagination débordante afin d’être capable de voir toutes les opportunités et surtout d’être en mesure de les réaliser. Vous pourriez dire que c’est le travail d’un autre de penser à ça. J’entends de loin :« Pas besoin d’imagination, c’est beaucoup trop strict. Le nez collé à l’ordinateur n’aide pas l’imagination !» Peut-être, mais réussir à sortir un programme ayant une infinie de possibilités tout en étant obligé d’écrire avec des instructions simples, que seul, un ordinateur peut comprendre n’est-ce pas une pirouette intellectuelle? Réussir à créer une solution, qui allie beauté et performance (afin qu’un utilisateur n’attende pas plus d’une dizaine de micro second pour voir ce qu’il a demandé). Innover quasiment au jour le jour afin de permettre à d’autres programmeurs d’utiliser des outils plus spécifiques pour tout et chacun.

Il se peut que vous ayez rencontré des programmeurs sans imagination, puisque nous sommes tous différents et que cette différence fait souvent notre force. C’est programmeurs ne font que ce qu’on leur demande. Personnellement, je trouve ce genre de personnes plus maussade. Mais, ils peuvent être de bons programmeurs. Par contre, ceux qui sont capables à partir de leur connaissance et de vous sortir un lapin rose de leur chapeau sans même que vous leur aviez demandé, je les considère comme de vrais magiciens. La programmation, tout comme l’écriture, la peinture et la poésie sont une forme d’art. Souvent reléguer au rang de simple emploi basique dont il ne faut pas parler. C’est le point final de mon essai. Je veux vous faire comprendre qu’un programmeur pour moi est un artiste et que bien souvent ceux-ci sont méconnus. Malheureusement, seules les entreprises de jeux vidéo qui travaillent avec beaucoup d’artistes les montrent aux grands jours, en ne montrant souvent qu’un simple nom. Une bien petite reconnaissance, mais qui fait la différence. À tous les autres, ceux qui sont derrière les programmes de réclamation d’assurances, de système de sécurité bancaire et de tout CRM existants, qu’en est-il? C’est grâce à cette communauté que le virage numérique d’aujourd’hui peut être vécu avec brio.

Par ce texte, je tiens à féliciter tous ses programmeurs qui crée jour après jour dans le but d’offrir ce qui a de mieux à notre société.

Merci

Un texte d’Henry De Donder,

Programmeur-Analyste.

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 29 autres abonnés