Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Comment devenir un bon leader technique (tech lead)

Connaissez-vous le rôle de leader technique dans une équipe de développement? Ce que j’aime avec ce rôle, c’est qu’il vient naturellement. Les leaders techniques prennent leur place dans une équipe avec leur leadership et leurs connaissances techniques. Par contre, ce rôle vient avec des responsabilités et des attentes qui, si elles sont bien maitrisées, peuvent vraiment aider l’équipe à grandir et à livrer de la qualité. Aujourd’hui, on va donc voir comment devenir un bon tech lead!

Psst! On recrute partout dans le monde 😉

C’est quoi, un tech lead?

Chaque compagnie ou même équipe peut avoir une vision différente des rôles et responsabilités d’un leader technique, mais d’un point de vue humain, il y a un profil assez bien définit. On parle souvent de quelqu’un qui s’exprime bien, qui aime aider les autres et qui a à coeur de livrer du code de qualité. Mais on parle aussi de quelqu’un qui sait défendre ses points lorsque c’est pertinent de le faire, sans imposer ses idées aux autres. Il doit savoir convaincre en gardant l’esprit positif, même en cas de confrontation.

D’un point de vue technique, le tech lead n’a pas besoin de tout savoir. Le plus important c’est de bien maitriser les connaissances acquises et d’avoir des bonnes méthodes pour faire des recherches et en acquérir de nouvelles. Apprendre à l’équipe à résoudre ses problèmes par elle-même est beaucoup plus bénéfique pour augmenter son autonomie.

Quoi doit-on apprendre pour être un bon tech lead?

La liste qui suit contient un bon kit de démarrage pour quelqu’un qui aspirerait à ce poste. Prennez note que c’est mon opinion personnelle et que vous pourriez ne pas être d’accord avec certains points, mais je crois que c’est un bon point de départ.

1. Développez votre curiosité

Ce trait de personnalité est selon moi le plus important. En ayant une facilité à développer un intérêt pour un sujet, vous devriez être en mesure d’acquérir beaucoup de nouvelles connaissances ou consolider les connaissances déjà acquises. En ayant une bonne maitrise de ses connaissances, le tech lead sera plus en mesure de s’exprimer clairement et d’avoir de bons arguments pour avancer ses idées.

Concrètement, il faut faire des recherches, bien évidemment, mais il faut aussi mettre ses connaissances en pratique. Ceci permettra de les valider, de rencontrer des embuches et de trouver une façon de les surmonter. De plus, en mettant ses connaissances en pratique, ça nous pousse souvent à approfondir le sujet. Puis, amusez-vous à comparer vos nouvelles connaissances avec des alternatives, toujours en les mettant en pratique. Comme ça vous saurez faire la différence en « ce qui se fait » et « ce qui se fait de mieux » en plus d’être en mesure d’expliquer pourquoi.

2. Développez votre capacité à argumenter

Si vous êtes du Québec, vous êtes peut-être passés par les cours de philosophie du Cégep. On a appris ce qu’est un argument valide ou non et aussi appris comment démontrer qu’un argument ne l’est pas. N’hésitez pas à revoir les pièges communs en argumentation pour ne pas être celui qui commettra un paralogisme par inadvertance.

Pour renchérir sur l’importance de la curiosité, elle doit s’étendre au-delà de la sphère technique du domaine du développement logiciel.

3. Développez vos connaissances en psychologie

Ça peut sembler un peu étrange pour un programmeur, mais ici on parle d’un rôle de leadership. Le tech lead va être confronté à des gens avec des types de personnalité différents et fort probablement des cas un peu plus difficiles, sans nécessairement parler de problématique. Dans tous les cas, il devrait toujours être possible de communiquer et se faire comprendre. Il faut simplement apprendre à s’adapter aux gens et ajuster notre approche en conséquence.

Il y a aussi des pièges communs en psychologie qu’on appelle des biais cognitifs. Simplement se documenter et comprendre les biais les plus commun peut nous rendre conscient lorsqu’un situation se présente à nous et qu’on réagit de cette façon, naturellement. L’équipe reste constituée d’êtres humains avant toute chose.

Encore une fois, la curiosité reste votre meilleure alliée.

4. Développez vos méthodes de transmission de vos connaissances

Ce serait un grave préjugé que de penser qu’un tech lead doit tout savoir ou même en savoir plus que les autres membres de l’équipe. Par contre, il doit être en mesure de transmettre ses connaissances de façon efficace. Il existe plusieurs styles d’apprentissage pour permettre d’aider les gens à comprendre ce qu’on leur explique.

On parle donc ici d’apprendre comment les gens comprennent, plutôt que d’apprendre à enseigner quelque chose de précis aux gens. Pour citer quelques exemples concrets liés à notre domaine, il y a l’apprentissage expérientiel pour consolider la théorie acquise ou encore l’utilisation des émotions pour aider à la mémorisation, comme faire des blagues ou compter une tranche de sa vie.

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, je n’ai parlé nulle part de faire de la veille technologie ou de simplement être le meilleurs au niveau technique, parce que je pense sincèrement qu’un bon tech lead est avant tout un collègue avec qui on aimer échanger et qu’on aime écouter nous instruire. Je crois aussi qu’on ne devrait pas nommer quelqu’un, mais plutôt laisser un membre prendre naturellement sa place. Si ça n’arrive pas, peut-être que votre équipe n’a simplement pas besoin d’un tech lead, puisque chaque membre joue ce rôle en quelque sorte. Je conclue en ajoutant que ce poste est accessible à n’importe qui 🙂 suffit de suivre ce guide!

Merci pour votre lecture! N’hésitez pas à partager avec vos collègues!

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 30 autres abonnés