Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

6 trucs pour rendre un scrum plus dynamique

Février 2017 est pour moi le mois ou je souffle ma 7e bougie en tant que développeur consultant. Depuis le début, j’ai eu la chance de participer à toutes sortes de projets, certains plus intéressants que d’autres… Évidemment, la grande majorité de ces projets avait dans leur méthodologie une sorte ou une autre de mêlée matinale quotidienne. Je vous propose ici un amalgame de 6 truc pour rendre un scrum plus dynamique et efficace.

1. Le varia

En tant que facilitateur de la mêlée, réservez cinq minutes avant le scrum pour réunir l’équipe et lancer cordialement la discussion selon leurs intérêts. Évitez les sujets de discorde! Parlez des olympiques, d’un film ou de musique et intervenez lorsque vous sentirez le moment de démarrer le scrum. Le but étant d’en arriver à faire sourire l’équipe et bien débuter la journée.

Si vous préférez laisser toute la place à votre mêlée quotidienne pour optimiser ce temps, organisez une pause-café d’équipe avant ou après le scrum.

2. Le contenu

La mêlée matinale se déroule généralement à tour de rôle et les membres de l’équipe disent :

  1. ce qu’ils ont fait la veille;
  2. ce qu’ils comptent faire aujourd’hui; et
  3. les bloquants qu’ils peuvent avoir sur une tâche en cours.

Trop souvent, on entend : « Hier, j’ai commencé la tâche xyz, aujourd’hui je la continue. Aucun bloquant ».

Il en existe d’autres variantes, mais le principe est le même. Certaines équipes en viennent même à ne plus comprendre le sens du scrum et perdent la motivation à le faire, ce qui empire son contenu. Mon conseil est d’y aller avec quelque chose comme :

  1. Quels objectifs j’ai atteint hier?
  2. Quels objectifs je me fixe pour aujourd’hui?
  3. Si je n’ai pas atteint mes objectifs de la veille, pourquoi?
  4. Qu’est-ce qui pourrait me faire manquer mes objectifs pour aujourd’hui?

Gardez en tête qu’un objectif doit être spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporellement défini (SMART). Vous verrez alors la productivité de l’équipe augmenter.

3. Le support visuel

Que ce soit un Kanban traditionnel avec des post-it, un PC avec un logiciel de gestion de tâches ou tout autre idée révolutionnaire, vous devez avoir un support visuel ludique autour duquel l’équipe se rencontre. De plus, vous pouvez autoriser les membres de l’équipe à mettre à jour le tableau des tâches pendant leur tour de parole, question de les faire bouger un peu.

4. Éviter l’éparpillement

Avec un support visuel comme un kanban en plus d’un logiciel de gestion de tâches, l’équipe peut vite devenir irritée d’avoir à tenir l’information à jour en double. Ceci est principalement dû à l’éparpillement des assignations. Si un membre de l’équipe se retrouve avec plus de 2 tâches en cours, il y a un problème d’éparpillement qui rendra vite le support visuel chaotique. Malgré que ce n’est pas toujours facile, évitez de commencer une tâche si une autre est en cours. Si vous êtes bloqués sur cette tâche, débutez-en une nouvelle. Il ne devrait pas y avoir de raison pour qu’une tâche soit bloquée plus que ça prend de temps à retourner un appel. Si c’est le cas, il se peut que la tâche soit trop grosse ou qu’il manque d’analyse.

Si les tâches sont chaotiques sur le support visuel, il y a de très fortes chances que ce le soit aussi dans la tête des membres de l’équipe.

5. Trouvez-vous un thème d’équipe

Ouvrez la discussion avec l’équipe dans le varia d’avant scrum pour vous trouver un thème qui représente l’équipe, puis demandez à chaque membre de se trouver un personnage ou un avatar qui correspond au thème. Imprimez-les et utilisez-les sur le support visuel pour identifier les tâches sur lesquelles un membre de l’équipe travaille.

Voici quelques exemples:

  • Super héro
  • Politicien
  • Personnage de film, livre, etc.

6. Apportez un objet pour parler

Apportez au scrum un objet quelconque pour identifier la personne qui parle. Ça peut être une peluche, une balle anti stress, un bâton ou peu importe. Ça peut avoir l’air un peu débile, mais il peut y avoir des sourires à se passer un toutou lapin 🙂

Conclusion

Aujourd’hui, vous avez appris quelques trucs pour rendre vos scrums plus dynamiques et intéressants. Si vous utilisez déjà ces trucs, faites-nous en part et expliquez-nous comment se passe vos scrums? Avez-vous d’autres idées? Répondez dans les commentaires ci-dessous.

Relisez notre article sur Ezo et découvrez qui nous sommes! N’oubliez pas de vous abonner au blogue, de nous suivre et partager nos articles sur les réseaux sociaux 🙂

 

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 9 autres abonnés