Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

6 conseils pour démarrer sa carrière de programmeur

Aujourd’hui, j’ai décidé d’aborder un sujet qui touche les développeurs débutants. Si vous en êtes à vos débuts ou aux études, cet article risque fort de vous intéresser! Je vous présente donc aujourd’hui, et c’est purement subjectif, 6 conseils pour bien débuter sa carrière en tant que programmeur.

0. Es-tu sûr?

Mon premier conseil serait de rapidement faire une rétrospection sur l’expérience que tu as vécu jusqu’à maintenant. Le monde du code en est un en constante évolution qui requiert aussi une forte capacité à travailler en équipe. Nous n’avons aucun ordre professionnel pour nous guider dans nos obligations, alors il faut les définir soit-même, trouver sa motivation, persévérer, etc..

It is not your employer’s responsibility to make sure you are marketable. It is not your employer’s responsibility to train you, or to send you to conferences, or to buy you books. These things are yourresponsibility.

You should plan on working 60 hours a week. The first 40 are for your employer. The remaining 20 are for you. During this remaining 20 hours you should be reading, practicing, learning, and otherwise enhancing your career.

Robert C. Martin – Clean Coder

1. Trouve-toi un métier

Oui. Tu es programmeur. Et après? La profession évolue et après avoir fait quelques années de « juniorat », tes responsabilités vont grandir, comme tes ambitions. Il existe plusieurs rôles déterminés selon les équipes, d’autres équipes se partagent les chapeaux. Dans l’avant-midi, tu vas coder et en après-midi, tu vas tester.

Traditionnellement, il y ces deux principales directions à prendre:

  • Organique : Tout ce qui va toucher le code et la façon dont l’application et construite.
  • Fonctionnelle : Tout ce qui touche les fonctionnalités de l’application.

Je vois déjà un dev expérimenté (appelons-le Roger) se préparer à me lancer une roche en disant que c’est réducteur, mais gardons ça simple sous ces deux grandes directions 😀

En gros, si tu te diriges vers l’organique, tu pourras principalement aspirer à un poste de programmeur, analyste organique ou architecte organique (Roger, range ta roche!). Encore une fois, certaines équipes se partagent ces chapeaux, d’autres sont très strictes.

Programmeur

Le programmeur est celui qui va participer au développement de l’application. En début de carrière, je te conseille de te spécialiser. Devient une machine dans un écosystème. Après quelques années, tu vas avoir fait le tour et vas pouvoir commencer à explorer autre chose.

Analyste organique

Plus souvent qu’autrement, un analyste organique va aussi coder. Ultimement, cette personne est responsable du code est développé car il a une très forte connaissance du logiciel, des technos utilisées et du domaine d’affaires. Il doit impérativement connaître les technos de l’application, ses fonctionnalités, la direction du projet, les processus de l’entreprise, etc..

Architecte organique

C’est habituellement ici qu’un programmeur arrête de programmer (je répète l’histoire du chapeau?). L’architecte organique a la responsabilité, avant le développement, d’émettre des recommandations en lien avec comment l’application va être construite. Par exemple, il choisit les technos, comment les fichiers doivent être organisé, etc.. Bon, ok Roger… Dans un équipe saine, c’est choisi par l’équipe de développement et rien n’est imposé. Mais réalistement, si vous travaillez dans une entreprise de services financiers  où 100% des applications sont faites en C#, l’architecte devrait ramener l’équipe pour standardiser les technos à l’échelle de l’entreprise. Personne ne veut être obligé d’avoir 4-5 EDI ouverts en même temps.

Analyste fonctionnel

Cette personne a la responsabilité de prendre part à la conception de l’application. Souvent, c’est une personne qui connait bien l’informatique, mais qui provient du domaine d’affaires de l’entreprise. Ça peut aussi être un programmeur qui a bien appris ce domaine. Sachant bien comment les utilisateurs travaillent et comment ces derniers utilisent l’application, il peut répondre aux question de programmeur lors du développement, tester les changements, documenter, etc.

Ici aussi, le programmeur arrête habituellement de coder.

Architecte fonctionnel

L’architecture fonctionnelle est en quelque sorte, comme l’architecte organique l’est pour l’analyste organique, une évolution des responsabilité. Il a aussi la responsabilité d’assurer la cohérence au niveau des fonctionnalités des applications. Par exemple, si un utilisateur a à travailler avec plusieurs logiciels propriétaires à l’entreprise, l’architecte fonctionnel va s’assurer que les processus implémentés sont cohérents.

2. Abonne-toi à tous les blogues

À commencer par celui-ci, tiens! Tu peux t’abonner pour recevoir un courriel lorsqu’un article est publié. Tu auras juste à lire ce qui t’intéresse. Abonne-toi aussi aux newsletters qui regroupent des articles de plusieurs blogues. Ceci va te permettre de respecter l’investissement d’environ 20 heures par semaine que mononcle Bob te recommande dans Clean Coder 😀

L’important ici n’est pas de tout lire, mais bien d’être sûr de ne rien manque sur un sujet qui est pertinent pour ta carrière.

3. Choisis un écosystème et certifie-toi

Que ce soit C#, Java, JavaScript ou une autre techno, tu dois commencer par choisir un sphère qui te motive. Une fois que tu auras trouvé et que tu seras convaincu, va te chercher une certification. Non, ça ne fera pas de toi quelqu’un de meilleur, mais ces certifications te forcent à apprendre la documentation par cœur. Tu ne seras pas en mesure de faire des tâches que d’autres ne seront pas en mesure de faire, mais tu seras capable de les exécuter plus rapidement en moyenne. De plus, tu gagneras en confiance.

4. Cherche le travaille

T’as fini une tâche? Trouve la prochaine! Sinon, demande à quelqu’un, mais ne reste pas à te demander quoi faire. Ça peut paraître idiot dit comme ça, mais ce n’est pas évident pour tout le monde de joindre une équipe de prendre sa place.

5. Tu vas faire des bogues. Accepte.

Même avec toute les bonnes volontés du monde et une bonne suite de tests, tu vas quand même trouver le moyen de livrer des bogues. C’est juste normal et il faut apprendre à accepter. Il y a un piège qu’il faut absolument éviter, c’est de te mettre trop de pression. Concentre-toi sur la qualité de tes livrables et non à te sentir coupable parce que le testeur a trouvé 3-4 bogues dans ta tâche.

Conclusion

Sincèrement, j’espère que tu vas avoir une carrière longue et prolifique. Toutes les entreprises sont différentes, toutes les équipes travaillent différemment. Si jamais tu veux essayer plusieurs entreprises sans risquer de nuire à ton CV, tu peux devenir consultant. Les mandats sont généralement de 6 à 12 mois, ensuite tu recommences! Si ça t’intéresse, écris-nous et envoie-nous ton CV 😀

Sinon, je t’invite à lire cet article sur comment on peut devenir meilleur, en tant que programmeur.

À plus! Merci de partager.

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 16 autres abonnés