Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Les outil de gestion de tests logiciels 101

Il est bien de savoir se débrouiller dans plusieurs langages et d’être un développeur expérimenté. Cependant, l’expérience n’est pas toujours suffisante pour éviter les bugs reliés au développement de notre logiciel ou application. C’est pour cette raison que nous vous parlerons des outils de gestion de tests logiciels à utiliser pour vous assurer le bon fonctionnement de vos projets.

Qu’est-ce qu’un outil de gestion de tests logiciels ?

Un outil de gestion de test logiciels permet d’évaluer les fonctionnalités d’une application web sans devoir appel à l’intervention d’une personne. Un outil d’automatisation est conçu pour détecter les males fonctions du logiciel. Ainsi, grâce à ces tests, il est possible de valider avant le déploiement d’un prototype final.

Comment ça fonctionne ?

D’abord, ces logiciels s’exécutent en ce que nous appelons « boîtes noires ». Le logiciel a pour but principal de vérifier si les fonctionnalités du produit sont toutes bien exécutées par ce dernier. Souvent, ces tests techniques sont nécessaires pour répondre aux multiples exigences du client. Le but d’un outil de gestion de test est de détecter les erreurs du code en diagnostiquant la capacité de ce dernier. Ils permettent ainsi de réaliser l’assurance qualité du logiciel et d’assurer la gestion de tout projet informatique. En gros, ils établissent un rapport récapitulatif des problèmes rencontrés avec la programmation.

Les types de tests :

Tests d’intégration

Ils assurent que chaque module de l’application ait le bon comportement. L’outil va effectuer cette tâche en contrant l’ensemble du système. Le test d’intégration permet d’évaluer les fonctionnalités et de détecter toutes les anomalies éventuelles. Ainsi, il vérifie ce qui a été fait lors des tests unitaires.

Tests de non-régression

Ils ont pour but de s’assurer que les mises à jour et modifications des unités n’engendrent pas le mauvais fonctionnement de d’autres qui ne sont pas à modifier. Les tests de non-régression sont importants si vous voulez proposer une application sans bug ni anomalie.

Les tests de validation

Ce type de test intervient normalement dans le cadre du développement logiciel en assurant que tous les composants du code sont corrects et ne présentent pas d’erreur pouvant nuire à l’application.

Comment choisir un outil de gestion de tests logiciels ?

Il faut savoir qu’un outil de test fonctionnel se doit d’être performant pour répondre aux attentes de l’utilisateur. Après viennent les critères de bases tels que :

La capacité de support : Il faut s’assurer que l’outil choisi soit capable de supporter de nombreuses technologies afin d’élargir son utilisation future.

Le nombre de tests : La performance de l’outil choisi dépend du nombre de tests effectués avant son lancement officiel.

Le temps d’exécution : L’outil doit exécuter les tests le plus rapidement possible. Il faut vérifier la rapidité de ce dernier avant de choisir. Il ne faut pas que le projet soit négativement impacté.

Le prix du logiciel : Le prix de ces outils dépend principalement des modules intégrés. L’idéal est d’en choisir un qui regroupe l’ensemble des tests que vous avez besoins sans qui ne coûte trop cher.

Il faut savoir qu’un outil de gestion de tests logiciels est primordial lorsqu’on déploie une application ou un logiciel avec une certaine complexité. Cependant, il faut s’assurer de choisir le bon outil qui répond à nos besoins et qui prend en charge rapidement les tests demandés dans le type de logiciel convenu.

Voici une liste d’outils de gestion de tests logiciels gratuits.

  • Selenium
  • Squash TM
  • Slideshare
  • Appium
  • Toast TK

Merci de nous lire chaque semaine, aimez, partagez, parlez-en! Vous êtes notre gaz!

 

 

 

Suivez-nous par courriel!

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner au blog d'Ezo et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 21 autres abonnés